Info Risk - Sexualité / Relation

Moi et les autres. Entre respect et violence

 

L’être humain a besoin d’être en relation avec les autres et pour ça nous communiquons. Nous communiquons avec des mots et notre corps. En effet, nous pouvons nous exprimer avec des mots, mais aussi avec des gestes et des expressions. Sans être Dr. Lightman de la série télévisée « Lie to Me », nous sommes tous capables de voir sur le comportement ou la posture de notre interlocuteur s’il est énervé, triste, ou s’il s’ennuie à mourir.

Bref la communication est un moyen pour entrer en relation avec les autres et ce n’est franchement pas toujours simple ! En effet, les mots, les gestes et les expressions permettent de transmettre une information ou une émotion, mais ce que la personne souhaite exprimer n’est pas toujours compris ou entendu.

En dehors de la communication, deux autres « outils » essentiels pour une bonne relation sont le respect et la confiance.

Faire confiance n’est pas chose simple et cela peut prendre du temps… Suffisamment de confiance en l’autre pour être rassuré, mais pas trop pour ne pas être « abusé ».

Etre capable d’écouter l’autre, être capable d’être patient, de prendre en compte ce que l’autre dit, fait ou ressent, respecter ses engagements envers l’autre, exprimer son désaccord sans hurler mais aussi se respecter soi-même sont des éléments qui contribuent au respect mutuel et à la confiance.

Néanmoins, si la confiance et le respect sont des valeurs indispensables pour une relation saine, il arrive malheureusement d’être face à de la violence.

La violence peut être physique mais aussi morale ou psychologique. En effet, les réflexions dévalorisantes, les moqueries, la jalousie allant jusqu’aux restrictions et au contrôle, la volonté de dominer l’autre etc, sont des types de violences plus ou moins forts qu’il ne faut pas banaliser.

La violence ne surgit pas du jour au lendemain, mais apparaît petit à petit, en rabaissant l’autre, en l’insultant, en le ridiculisant en présence d’autres amis ou de sa famille, en ne prenant pas compte des besoins de l’autre, en le forçant à faire des choses que l’autre ne veut pas, des coups, la violence sexuelle…

Bien souvent, la personne « violente » ne déteste pas l’autre. Les périodes de violence s'entrecoupent souvent de moments plus calmes, où la douceur semble reprendre le dessus. C'est l'une des raisons qui explique pourquoi une relation amoureuse entachée de violence peut durer parfois très longtemps. * (tiré du site de Ciao)

Si tu as des questions à ce sujet et que tu souhaites d’autres informations, consulte les sites Internet suivants. Et si tu es victime de violence ne reste pas seul avec tes interrogations et tes soucis, parles-en à un proche, à un adulte de confiance ou n’hésite pas appeler le 147 (A ce numéro répondent des personnes 24H/24H pour t’écouter et te conseiller de manière confidentielle. Par sms ou par téléphone).


Le site Ciao
Le site de la ligne d'écoute 147